Comment reconnaître les douleurs neuropathiques ?

Les douleurs neuropathiques sont des douleurs dues à un problème neurologique, mais souvent les patients les confondent avec des symptômes d’un dysfonctionnement physique. En effet, en dépit du fait que ces douleurs soient très fréquentes, elles restent cependant encore méconnues du grand public pourtant, elles peuvent causer une grande souffrance au patient et peuvent même devenir handicapantes lorsque les douleurs sont chroniques.

Qu’est-ce au juste que les douleurs neuropathiques ?

Les douleurs neuropathiques se définissent comme des maux chroniques se manifestant dans une ou plusieurs parties du corps et qui sont reliées directement à une défaillance du système nerveux. Il s’agit en réalité de douleurs causées par l’atteinte des nerfs ou par des lésions nerveuses. Plusieurs causes peuvent engendrer ces maux à l’exemple de la compression du nerf sciatique, la cause la plus répandue, qui peut engendrer des douleurs au bas de la colonne vertébrale et des régions autour du nerf.

Il peut également arriver que des pathologies comme le syndrome du canal carpien, le diabète, la sclérose en plaques ou l’AVC puissent générer des douleurs du même type. Selon les spécialistes, certains médicaments employés en cardiologie ou en cancérologie sont aussi susceptibles d’engendrer des douleurs neuropathiques.

Quels sont les symptômes à connaitre ?

Les symptômes des douleurs neuropathiques varient généralement en fonction de la localisation et la gravité de la lésion nerveuse qui atteint le patient. Au début, de simples picotements apparaissent, mais sur le long terme, cela peut entrainer une insensibilité totale de la région touchée. Outre les picotements, la personne atteinte peut également ressentir de l’engourdissement, des fourmillements, une douleur éclair voire une sensation de brûlure constante.

Dès lors que la perte de sensibilité est constatée sur la région où les douleurs se font ressentir, il est important de consulter un médecin, d’ailleurs, les douleurs neuropathiques sont faciles à reconnaitre puisqu’elles évoquent une décharge électrique ou un coup de poignard sur la zone atteinte. Chez les patients diabétiques, elles peuvent même être la cause de certains troubles de la vision.

Comment traiter les douleurs neuropathiques ?

Les douleurs étant causées par une atteinte du système nerveux, les antidouleurs classiques ne sont donc pas efficaces pour les soulager. Ainsi, pour réduire les maux du patient, les médecins prescrivent un traitement à base de médicaments antiépileptiques et antidépresseurs. Lorsque ce cocktail s’avère insuffisant pour traiter les douleurs, la morphine sera alors prescrite, mais elle peut avoir des effets secondaires comme les nausées, vertiges et somnolence.

Si ces médicaments restent encore inefficaces, d’autres traitements comme le patch concentré en capsaïcine, l’application d’emplâtre de lidocaïne ou les injections de botox sont alors recommandés.

Le mal de dos, c’est le mal du quotidien !
Douleur à l’épaule, aux coudes ou au bras : quelle solution ?