Les facteurs de risque des cystites

cystite

De nombreuses causes peuvent provoquer le risque d’attraper une infection urinaire comme la cystite. En les connaissant mieux, vous pourrez adopter une bonne habitude alimentaire et vestimentaire afin de les empêcher de nuire à votre santé. Dans le cas où vous seriez atteintes de cette maladie, il est recommandé de consulter un médecin pour qu’elle ne s’aggrave pas. 

Les facteurs de risques de la cystite

Parmi les différents facteurs qui augmentent le risque d’une infection urinaire, la première cause est le fait d’être une femme. En effet, l’urètre d’une femme est un peu court à celui d’un homme. Or, le rapprochement de l’anus et l’urètre favorise l’entrée des germes pathogènes entre ces deux orifices. Le deuxième facteur est le rapport sexuel. Certaines femmes qui souffrent d’inflammation de la vessie répétée ont un épisode à la suite de chaque rapport sexuel. De plus, l’utilisation des spermicides et du diaphragme peut également favoriser la cystite. Le troisième facteur est la ménopause. L’incontinence urinaire peut aussi provoquer cette maladie. D’autres éléments peuvent contribuer au développement de la maladie. Pendant la grossesse, les facteurs hormonaux jouent un rôle sur la survenue des infections urinaires. L’insuffisance d’œstrogènes peut être un facteur de leur développement. Ce qui pourrait entraîner des conséquences graves. Le manque d’eau peut la provoquer aussi, car en buvant peu, l’urètre est tuméfié. Enfin, la constipation pourrait également augmenter le risque de complication. Veuillez cliquer ici pour avoir plus d’informations sur la cystite.

Les symptômes de la cystite

Chez la femme, les symptômes peuvent se manifester de manière plus ou moins agressive. Ils associent des envies pressantes d’uriner et des brûlures en urinant. Ils peuvent être accompagnés des douleurs au bas du ventre. Les personnes atteintes de la cystite ont les besoins d’uriner fréquemment sans pouvoir expulser beaucoup d’urine. Ces personnes ont également des urines troubles qui contiennent des traces de sang et qui dégagent une odeur inhabituelle. Chez les bébés et les enfants en bas âge, les symptômes de la maladie sont trompeurs. Ils peuvent se présenter sous forme de vomissement, des urines avec une odeur ou de couleur inhabituelle, de perte d’appétit, de fatigue et de changement d’humeur. Ils se manifestent aussi par des pleurs en urinant, l’existence de sang dans les urines, l’arrêt de la croissance ou la perte de poids. Des douleurs abdominales et des fièvres inexpliquées surviennent après.

Les traitements et les soins pour la cystite

Afin de bien traiter la maladie, on devrait connaître le degré de l’infection urinaire. Grâce à votre historique médical et les symptômes de votre mal, le médecin spécialiste pourrait prescrire un traitement adapté à votre cas. Surtout, évitez l’automédication parce que le traitement peut varier selon le type de la maladie. Pour la cystite compliquée, un simple traitement antibiotique à unique dose n’agit pas sur l’infection. Ainsi, vous devriez faire une analyse d’urine afin de connaître le germe responsable. Pour les cystites récidivantes, il est conseillé de consulter régulièrement votre médecin afin de réévaluer votre situation. Le médecin généraliste vous fera aussitôt faire des examens complémentaires pour trouver l’antibiotique qui vous convient. Parfois, un traitement chirurgical est nécessaire lorsque des anomalies anatomiques se manifestent. Il pourrait aussi vous orienter vers un infectiologue ou un urologue. Sans compter votre traitement, vous pourriez également modifier vos habitudes afin de soigner rapidement l’infection. 

Les préventions contre la cystite

Il existe plusieurs moyens pour lutter contre la cystite. Tout d’abord, on devrait bien s’hydrater au quotidien. En buvant suffisamment d’eau, votre corps se débarrassera de certains germes et des impuretés. En ayant l’habitude de boire plus d’un litre et demi d’eau quotidiennement, vous éviterez de la contracter. Ensuite, bannissez les sous-vêtements en matières synthétiques et les vêtements trop serrés, ils conservent l’humidité et favorisent la transpiration. Ainsi, privilégiez des habits en coton. Ces habits vous permettent de jouir d’une meilleure hygiène vestimentaire. Vous devriez également prendre soin de votre hygiène intime. Afin d’éviter la perturbation de votre système génital, vous ne devriez utiliser que des produits doux. Ceux qui sont dépourvus de parfum et au pH neutre. De plus, durant les règles, prenez l’habitude de changer très souvent de serviette hygiénique. Après, il ne faut jamais se retenir d’uriner. Chaque minute d’attente pourrait occasionner le développement des bactéries. Pensez aussi à uriner après chaque rapport sexuel. C’est un geste facile, mais pratique pour le nettoyage de l’urètre. En consommant certaines céréales, des fibres et des légumes secs, vous pourriez éviter la constipation et de lutter contre la maladie. Enfin, veuillez respecter à tous les traitements prescrits par le médecin, car la cystite risques peut entraîner une plus grave infection urinaire. 

Trouver un traitement efficace pour le psoriasis en goutte
Les étapes pour démarrer un traitement orthodontique à Paris